L’info publique doit être gratuite

Sep 01, 06 L’info publique doit être gratuite

Le besoin d’accès gratuit à l’information publique est évident : que ce soit l’habitat insalubre ou les données météo, le besoin est réel. Le citoyen du XXIème siècle a besoin d’information pour ne pas être largué ou exploité. Il peut être “largué”, quand il ne peut accéder aux informations utiles et publiques.

Le citoyen-consommateur du XXIième siècle sera exploité quand les technologies non réglementées seront utilisées à dessein, ou qu’il ne pourra pas accéder librement à des informations essentielles.
L’effort lancé par le gouvernement Jospin doit être prolongé : c’est ainsi qu’on découvre en plein mois d’août, les discrets décrets de nomination du pouvoir dans le JO en ligne . Auparavant, il fallait consulter la version papier du JO en mairie.

Un exemple intéressant : la météo et ses prévisions.

il n’est pas juste que les datas météo à 7 jours de Paris soient gratuites aux USA et payantes en France sur méto.fr

Voilà le coté gratuit : Mac OS/X (il existe des widgets du même type pour windows ) va chercher les infos sur les serveurs de la Noaa.gov organisme US.

Je tapes sur F12 sur mon clavier et voilà le météo à 7 jours gratuite : il aura suffit que je renseigne ma ville à la première utilisation , et que je précise que je voulais des °C plutôt que des °F.


Et si je veux rester un bon citoyen français , je dois aller sur meteo.fr et payer 12 euros pour un service alimenté par des données publiques, et parfois même obtenues des mêmes satellites que la méteo US ou des mêmes stations météo locales européennes.

Aux USA, les citoyens ont refusé de payer deux fois : une fois pour financer la météo fédérale et une autre pour utiliser les données que certains voulaient confier à des sociétés privées pour en assurer la commercialisation.

Voilà ici un extrait du site de la météo nationale française :


Le facheux précédent du 3617 INFOGREFFE et des escroqueries payantes de communication de résultats d’examen ne doivent pas se reproduire, même camouflée sous le motif de fourniture de service ( à forte rentabilité bien sûr).

Si ces pratiques mercantiles sont le fait d”‘une baisse du financement public , alors il y’a un réel besoin de mettre en place un vrai service public de l’information publique en réseau. Tout cela est lié à la necessite de rendre l’administration plus efficace, plus économe et plus proche des citoyens.

Le K-BIS payant .. mais sans valeur !!!

Dans ce domaine , je viens de payer 5 euros pour avoir un extrait RCS ( K-BIS) d’un de mes anciens employeurs. Ce ne sont que quelques Ko de dans une base de données. Comble de l’ironie, ce document dûment payé est qualifié “sans valeur légale” par le site web d’infogreffe.
Payer un document sans valeur, voilà une chose intéressante. Cela veut dire que je devrais me rendre au greffe du tribunal et obtenir un autre document, qu’on me fera sans doute payer.

La norme AFNOR : 250 euros

De la même façon, prenons un exemple simple qui concerne un nombre de plus en plus croissant : le logement .
Je ne sais pas avec précision quelles sont les lois et normes qui s’appliquent dans le domaine du logement. Surtout depuis que Borloo a rajouté via Ordonnances quelques modifications.
Si je veux connaître avec précision les normes d’habitabilité je dois là encore sortir ma carte bancaire ! Par exemple celle qui régit l’électricité dans les logements est la norme NF-C 15-100. Je dois payer 250 euros pour avoir le .PDF en question. Est-ce juste quand cela permet au citoyen parmi les 3 millions concernés de vérifier que son taudis n’est pas non conforme ?


Tout cela concerne donc les données statistiques, météo, les decisions de justice (jurisprudence), l’habitat délabré et dangereux ( liste des taudis)… Cette liste est non exhaustive, bien sûr et je suis sûr qu’on pourra la compléter.

Et tout cela participe au besoin impérieux de moderniser l’administration et de fournir un guichet unique au citoyen qui recherche de l’information utile : je ne comprend par exemple que je doive me rendre au greffe du tribunal pour prendre connaissance d’un jugement .. alors que la justice est rendue au nom du peuple français et les audiences sont supposées être “publiques”.

Ultime précision : il existe un pays de l’UE où on trouve un annuaire public de l’impôt sur le revenu. Cela n’a pas mis ce pays à feu et à sang.

quelques liens utiles :

UK FREE OUR DATA Campaign :

Le Guardian

Free our Data

le Blog de Free our Data

UE Public GeoData

USA
Free Open Exchange

Les Trolls sur /. Open XML format required

Comments

comments

Powered by Facebook Comments